[ fr ]

Programme intensif international (Intensive programm Erasmus)

Développement et démocratie en Amérique latine : nouveaux enjeux, nouveaux acteurs (20-21e siècles)

Mis en ligne par : MP . Mise à jour: 11 juillet 2013.

Programme international commun entre l’Université Paris Ouest (France), l’Université de Cadix (Espagne) et l’Université de Pécs (Hongrie)

- Durée : 2 semaines consécutives
- Dates : du lundi 13 janvier au vendredi 24 janvier 2014
- Langue de travail : espagnol

Ouvert à tous les parcours du Master Etudes romanes,
M1 et M2 :

Programme intensif international (Intensive programm Erasmus)

Développement et démocratie en Amérique latine :
nouveaux enjeux, nouveaux acteurs (20-21e siècles)

La formation se fait sous la forme de plusieurs séminaires consécutifs et rassemblés sur deux semaines.

Elle s’adresse aux étudiants de Master (M1 et M2), de tous les parcours du Master Etudes romanes (recherche, enseignement, sociétés contemporaines ERAL, master accompagné), désireux d’approfondir les champs civilisationnels de l’Amérique latine.

Les étudiants candidatent (voir ci-dessous les modalités de candidature) et suivent durant deux semaines les séminaires de façon intensive, sur le mode présentiel, à l’UFR LCE (campus de Nanterre, bâtiment V).

Tous les séminaires rassemblent les étudiants et enseignants des 3 universités partenaires (Paris Ouest, Cadix, Pécs), du lundi 13 janvier au vendredi 24 janvier 2014.

Présentation et objectifs :
- Le Programme Intensif (IP) « Développement et démocratie en Amérique latine : nouveaux enjeux, nouveaux acteurs (20-21 siècles) » s’adresse aux étudiants de MASTER des 3 Universités européennes partenaires du programme, qui forment chacune respectivement à un champ précis : Paris Ouest en études romanes, Cadix à la coopération internationale, Pécs à la géographie politique internationale. L’IP entend offrir une formation spécifique sur les enjeux et acteurs du développement en Amérique latine à la croisée de ces 3 champs disciplinaires.

Cet IP présente une forte valeur ajoutée dans trois domaines.
Le premier relève de la maîtrise des enjeux spécifiques en matière de relations entre l’Europe et l’Amérique latine, relations devenues stratégiques avec la globalisation mais aussi avec l’émergence de nouvelles puissances politiques et économiques en Amérique latine.
Le second est de penser le développement en lien avec les processus de démocratisation en Amérique latine : le développement y est conçu comme un outil de consolidation des modèles démocratiques latino-américains, à l’échelle régionale et locale. Pour ce faire, il met un accent particulier sur l’identification de problématiques, d’interlocuteurs et de possibles acteurs de projets du développement.
Le troisième est de former des spécialistes des relations internationales européens capables d’interagir avec / en Amérique latine.

Déroulement des deux semaines de séminaires :
Le programme s’ouvre sur une journée dite « d’intégration », qui réunit les étudiants des trois pays, les équipes enseignantes des Universités partenaires, les archivistes de la BDIC. Il s’agit d’informer dans le détail les étudiants sur la formation, ses contenus, ses objectifs, ses débouchés, les bases de données et ressources documentaires.

Les deux journées suivantes, assurées par un intervenant de l’Université de Cadix (J. Pérez Serrano), définissent les concepts et enjeux fondamentaux du développement et de la démocratisation en Amérique latine. Ces deux journées sont conçues comme un SOCLE, où sont acquis les fondamentaux conceptuels, méthodologiques, éthiques, pour cerner les divers champs relatifs à démocratie et au développement en Amérique latine, dans les domaines sociaux, politiques, économiques et culturels. Il s’agit de proposer aux étudiants des savoir-faire et connaissances spécifiques, afin de leur permettre de travailler en respectant la diversité culturelle des pays d’Amérique latine et d’éviter l’eurocentrisme dont pâtissent encore parfois la formation et les pratiques de coopération en direction de l’Amérique latine. Il s’agit enfin de proposer à tous les mêmes bases méthodologiques et éthiques.

Les deux journées suivantes, assurées par un intervenant de l’Université de Pécs (I. Szilagyi), entendent approfondir les enjeux géopolitiques des processus de démocratisation d’une part, et des processus d’intégration régionale d’autre part, pour comprendre les dynamiques intra, extra et interrégionales. Les approches géopolitiques et géostratégiques proposées entendent cerner, au prisme des dynamiques de développement et de coopération, les phénomènes de démocratisation en Amérique latine.

Les journées suivantes, assurées par des intervenants de Paris Ouest, proposent une formation approfondissant les mouvements sociaux ainsi que le rôle des nouveaux acteurs politiques et des organisations civiques actuelles dans les reformulations des modèles démocratiques. Il s’agit aussi de comprendre les stratégies mises en place par chacun de ces acteurs, sur le terrain, et la façon dont ils interagissent avec les autres acteurs et entités publiques : institutions publiques, ONG, syndicats, mouvements indiens et ethniques, organisations de femmes et problématiques de genre, éducation populaire et mouvements étudiants.

Fonctionnement du programme :
La langue de travail et de communication sera l’espagnol.

La formation se fera sous la forme du CM/TD, c’est-à-dire sous la forme du séminaire alliant la transmission des connaissances et la mise en application de celles-ci par le biais d’exercices en cours : études de documents (écrits, audiovisuels, informatiques, etc.), études de cas, élaboration de fiches de synthèse, pratiques de l’exposé oral par les étudiants en groupe.
Le programme compte des enseignants des 3 universités partenaires du programme et 20 étudiants (6 de Cadix, 4 de Pécs, 10 de Nanterre).

Validation des séminaires :
Les étudiants reçoivent 12 ECTS, après concertation entre les enseignants intervenant dans l’IP. Sur la base des exercices effectués en cours et mentionnés ci-dessus, les étudiants reçoivent une note de la part de chacun des enseignants. La moyenne de ces notes entrera à 50% dans la note finale (50% mémoire, 50% travaux en présentiel durant le séjour IP). Le sujet du mémoire aura été défini au préalable lors de l’IP. Ce mémoire sera dirigé par l’un des intervenants de l’IP.

Pour l’étudiant qui n’aurait pas validé l’IP, un rattrapage sera proposé, sous la forme d’un travail complémentaire à remettre à l’intervenant de son choix, avec l’accord du responsable du Programme.

La mention du programme IP est portée dans le supplément au diplôme qui accompagne le diplôme de Master.

Comment candidater ?
Les étudiants candidatent en construisant un dossier composé d’une lettre de motivation en espagnol, du relevé des notes de licences et des notes déjà obtenues en Master le cas échéant, d’une lettre de recommandation d’un enseignant de leur Université.

La candidature pour les étudiants inscrits à Paris Ouest est à adresser à Emmanuelle SINARDET avant le 1er novembre 2013.
Contact :
- emmanuellesinardet@yahoo.fr
- esinardetseewald@u-paris10.fr